A New kind of freedom The Celtic Social Club

le Chroniques

Nous avions déjà entendu parler du Buena Vista Social Club, cette boîte de nuit de la banlieue de la Havane, devenue ensuite le nom d’un collectif de musique cubaine organisé, entre autres, par Ry Cooder, et également le titre d’un documentaire filmé par Wim Wenders.

Mais là, voici The Celtic Social Club, un collectif franco-britannique, qui ne devait donner à l’origine qu’un seul concert : le 18 juillet 2014 devant 50 000 spectateurs au Festival des Vieilles Charrues. Mais les membres du groupe se sont tellement bien entendus qu’ils ont poursuivi l’aventure en organisant deux tournées en France en 2015 et 2016 ainsi qu’aux États-Unis, en Chine, en Turquie, en Suisse.

Formation de 7 musiciens, on y trouve le leader Manu Masko (ex-membre du groupe breton Red Cardell), le chanteur écossais Jimme O’Neill, le virtuose de la cornemuse Ronan Le Bars, Mathieu Péquériau (washboard), Pierre Stéphan (violon), Richard Puaud (basse) et Goulven Hamel (guitare). Ils sont parfois entourés de prestigieux invités : Faada Freddy, Winston McAnuff, Cali, Dan Ar Braz, Michael Jones…

Ils puisent leur répertoire dans la musique celtique traditionnelle (Bretagne, Irlande, Ecosse et Asturies) qu’ils modernisent ensuite avec un son plus rock.

Voici leur second album « A New kind of freedom ».