Blumen im topf Léopoldine HH

le Chroniques

Ceux qui suivent les télé-crochets se souviendront peut-être de cette chanteuse qui détonnait tellement lors de la Nouvelle Star saison 2014. Léopoldine HH sort son premier album et ne s’est pas assagie bien au contraire. Cet opus est un véritable feu d’artifice créatif, pétillant et réjouissant. Soulignant sa qualité, Le Prix Moustaki 2017 qui récompense depuis 2011 des artistes francophones autoproduits et indépendants, lui a d’ailleurs été attribué.

Léopoldine HH a placé ses chansons sous le signe de la littérature. Elle s’est notamment inspirée d’œuvres du poète Olivier Cadiot ou de la romancière Gwenaëlle Aubry pour les écrire. Elle n’hésite pas non plus à reprendre un texte de Roland Topor lui-même. S’ajoute un grand éclectisme musical, partant de chansons expérimentales à d’autres plus douces jusqu’à la comptine reprise en alsacien. Car son origine strasbourgeoise, à la frontière franco-allemande, transparaît,  du  titre de l’album bien sûr (signifiant « fleurs en pot » dans la langue de Goethe), jusqu’à son look de jeune fille à nattes.

Le clip de la chanson éponyme de l’album, où on la voit se rouler avec ses deux musiciens à moitié nue dans des livres avant de se lancer dans un set instrumental et expérimental, est un magnifique résumé du talent de cette artiste très originale.