Dolziger Str. 2 Odezenne

le Chroniques ,

Odezenne Globalement mélancolique, le troisième album d’Odezenne cultive des atmosphères dépressives où les textes acides n’aident en rien à trouver la lumière. Appuyés de sons synthétiques qui participent à l’oppression générale,  ce Dolziger Str. 2 ne trouve son oxygène que dans la réalisation implacable et réussie du projet fixé: glacer les sangs de qui écoutera ce disque. Renouant ainsi avec les ambiances froides de la cold wave des années 80 sans en avoir pour autant les atours, on assiste à une approche à mi chemin entre le hip hop et le slam qui sans être ni l’un ni l’autre invente une musique hybride aussi déroutante qu’intrigante.

 

 

 

 

Partagez cet article :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Laisser un commentaire