Il Furibondo L'Escadron Volant de la Reine

le Chroniques

On a un peu oublié aujourd’hui Francesco Geminiani (1687-1762), musicien contemporain de Bach et Haendel, grand voyageur qui, de Naples à Londres, de Paris à Dublin, fit entendre son violon dans une bonne partie de l’Europe. L’ensemble baroque L’Escadron Volant de la Reine a décidé de le mettre à l’honneur avec son 2d album*, dont le titre vient du surnom donné à Geminiani par ses élèves.

Plutôt qu’à un enchaînement de morceaux du compositeur, c’est à un véritable album-concept qu’on a droit. Nos musiciens s’inspirant de la vie trépidante de Geminiani, racontent son histoire en 3 parties. Ils l’illustrent bien sur musicalement par ses œuvres, connues ou inconnues, mais mêlent aussi des compositions de ses contemporains, Haendel, Corelli ou Avison. Il en résulte un disque aux ambiances variées, suivant que nous sommes dans des moments heureux ou non de sa vie.

La qualité d’interprétation elle reste toujours excellente. Cela confirme ainsi le talent de cet ensemble de jeunes musiciens, qui tire son nom des fameuses dames de compagnie que la reine Catherine de Médicis avait réunies dans sa cour pour apaiser ces messieurs. La volonté du groupe est de faire découvrir avec rigueur et fantaisie la musique baroque, notamment italienne. Un pari réussi avec brio avec cet album.

*Leur 1er album, « Notturno », tout aussi recommandé, est sorti l’an dernier