La Famille Forqueray : portrait(s) Justin Taylor

le Chroniques ,

taylorQuand on pense à une famille marquante du baroque français, c’est souvent le nom de Couperin qui vient à l’esprit. Pourtant une autre à la même époque, entre Lully et Rameau, connut aussi la gloire : les Forqueray, Michel (1650 -1714), Antoine (1672-1745) et Jean-Baptiste (1699 – 1782). La rivalité entre ces deux derniers fut intense puisqu’Antoine, le père, jaloux de son fils alla jusqu’à le faire emprisonner puis bannir de France. Cela n’empêcha pas les deux d’être des instrumentistes et des compositeurs de talent, des maîtres de la viole de gambe.

Le tout jeune claveciniste Justin Taylor a décidé de les honorer pour son premier album. Il le fait de manière remarquable, d’abord de par la transcription de leur musique pour le clavecin ; ensuite de par son interprétation, éblouissante. Partant de morceaux intimistes pour s’ouvrir peu à peu à d’autres plus grandioses, il fait montre d’une technique déjà bien maîtrisée.

Ce Franco-américain, originaire d’Angers, a été formé au Conservatoire de sa ville natale puis de Paris. Dans ce dernier il a eu comme professeur Blandine Rannou et Olivier Baumont, deux des grands maîtres actuels du clavecin. Même s’il a longuement hésité avec le piano, sa victoire au prestigieux Concours de clavecin de Bruges et ce premier disque réussi annonce sans aucun doute une jolie carrière musicale.