Les Animals Hildebrandt

le Chroniques ,

HildebrandtWilfried Hildebrandt n’en fait qu’à sa tête. Il refuse d’orthographier correctement le titre de son album « Les animals » au pluriel. Pour quelle raison ? Je ne sais pas. Figure de style ? Hommage au disque éponyme de Mano Solo sorti en 2004 ? Réforme de l’orthographe ? Peu importe. Hildebrandt a, dans sa tête, plein de pas. C’est lui qui le dit. Plein de pas de danse qu’il souhaitait mettre en musique. Alors voilà c’est fait. Échappé de son précédent groupe Coup d’Marrons qui lorgnait vers une chanson néo-réaliste, il s’engage cette fois sur le sentier d’une chanson résolument pop. Basse vrombissante, guitares électriques et rythmes entraînants composent l’univers sonore de son disque. Épaulé à la production par Dominique Ledudal et Lucas Thiéfaine (fils de …), Hildebrandt met tout son talent et son énergie dans ce disque chaleureux du début à la fin. Un disque plein de pas donc. Et de chansons joliment écrites pleines d’une folle poésie parfois mélancolique, certaines parfaitement calibrées pour les ondes radiophoniques. Pour sa première tentative en solo, Hildebrandt réussit un vrai coup de maître.

 

Partagez cet article :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+