M.P.L. Ma Pauvre Lucette

le Chroniques

MPLMa Pauvre Lucette c’est au départ une bande de copains qui entre la Drôme, l’Isère et Toulouse se retrouve dans des caves ou des greniers pour écrire des chansons. Ils en amassent bientôt un bon nombre et commencent à envisager les choses plus sérieusement. En hommage à une amie disparue, ils décident de se baptiser Ma Pauvre Lucette, M.P.L. pour les intimes.

Certains retrouveront un peu dans leur œuvre quelque chose de Fauve, notamment dans cette façon de déclamer leur texte, de parler de la vie, du destin, de l’amour. Sur une base de chanson française, on sent bien une patte rap ou slam. Le grain de voix du chanteur  accroche agréablement l’oreille aussi. Ils sont encore autoproduits, mais leur qualité d’écriture indéniable leur a déjà permis de recevoir le prix Claude Nougaro. Leurs textes sont en effet bien tournés, emplis d‘images et de métaphores, un brin poétiques. Il faut noter aussi leur boulimie de clips, même s’ils sont quelque peu bricolés. Encore discret, ce groupe est certainement à suivre.