Musique de nuit Ballaké Sissoko & Vincent Segal

le Chroniques

SissokoSix ans après le sublime « Chamber music », voici le deuxième album commun du grand joueur de Kora malien Ballaké Sissoko et du violoncelliste français Vincent Segal. « Musique de nuit » est, là encore, une petite merveille de douceur, de tendresse et de virtuosité. Ce disque sonne, dans le grand brouhaha des hommes, comme une ode à l’irréductible pouvoir du murmure et de l’écoute, de la bonne et belle intelligence, du savoir sensible mis en harmonie : deux hommes, deux amis surtout, et deux instruments qui conversent tranquillement et irrésistiblement pour que la magie opère : vous êtes désormais en lévitation, et nos deux compères vous embarquent simultanément au soleil du Mali et dans les brumes de l’Occident. Voyage et expérience musicale étonnants !!!

Mais écoutons plutôt notre violoncelliste parler de ce disque, ça tombe bien, c’est encore lui qui en parle le mieux :
« J’ai quitté Paris pour retrouver Ballaké au Mali après une semaine éprouvante en janvier 2015. A Bamako, l’espoir semblait aussi s’évanouir. La musique est une cure, elle nous protège de la fureur du monde. Nous jouions sur le toit de la maison de Ballaké, en plein Bamako. Ntomikorobougo est son quartier, tout comme celui des Diabate et des Sissoko. Une rue de latérite, des musiciens prodigieux, des artisans valeureux, des vies souvent difficiles, beaucoup d’élégance et de discrétion. Nous avions toujours eu l’idée d’enregistrer ainsi, que le quartier soit notre nid. C’était comme si Ntomikorobougo écoutait la kora et le violoncelle pour enfin pouvoir s’endormir comme un enfant. Le lendemain, les voisins nous disaient entendre nos murmures en rêvant… »
Vincent Segal

Un bon conseil pour terminer, même si les angevins devront s’armer de patience avant de les retrouver, puisqu’ ils étaient au Quai le 15 octobre dernier pour un moment une nouvelle fois magique : si vous avez la chance de les recevoir près de chez vous pour un concert, n’hésitez-pas et foncez ! votre nuit sera forcément belle et le ciel étoilé…

 

 

 

Laisser un commentaire